[F10] Petite astuce avec les RPM

Lorsque l’on récupère un RPM exotique souvent on cherche à l’installer comme ça :

[root@localhost toky]# rpm -ivh *.rpm
erreur: Dépendances requises:
libgdk-1.2.so.0 est nécessaire pour coriolis-crlcore-1.0.20080221-1.i386
libgtk-1.2.so.0 est nécessaire pour coriolis-crlcore-1.0.20080221-1.i386
libgdk-1.2.so.0 est nécessaire pour coriolis-cyclop-1.0.20080221-1.i386
libgtk-1.2.so.0 est nécessaire pour coriolis-cyclop-1.0.20080221-1.i386
libgdk-1.2.so.0 est nécessaire pour coriolis-isobar-1.1.20080221-1.i386
libgtk-1.2.so.0 est nécessaire pour coriolis-isobar-1.1.20080221-1.i386
libgdk-1.2.so.0 est nécessaire pour coriolis-mistral-1.1.20080221-1.i386
libgtk-1.2.so.0 est nécessaire pour coriolis-mistral-1.1.20080221-1.i386
libgdk-1.2.so.0 est nécessaire pour coriolis-nimbus-1.1.20080221-1.i386
libgtk-1.2.so.0 est nécessaire pour coriolis-nimbus-1.1.20080221-1.i386

Et là on passe un certain temps à installer les dépendances lorsqu’il y en a beaucoup.

Mais il y a mieux !!

[root@localhost toky]# yum localinstall *.rpm
***********
***********
***********
–> Résolution des dépendances terminée
***********
***********
Le paquetage coriolis-nimbus-debuginfo-1.1.20080221-1.i386.rpm n’est pas signé

Presque bon …

[root@localhost toky]# yum –nogpgcheck localinstall *.rpm

Tada !!

2 réflexions sur “[F10] Petite astuce avec les RPM

  1. Noter juste ceci : en français (à la différence de l’anglais) les sigles ne portent pas la marque du pluriel, on écrit donc : des FTP, des IUFM, des BTS et… des RPM…
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s